D'un bec roucoule l’or de Noailles

D'un bec roucoule l’or de Noailles


2 janvier 2019

C’est l’histoire d’un instant. Un moment précis qui concentre les efforts d’hommes et de femmes de la filière du café. C’est ce liquide couleur chamois jaillissant du bec verseur de la machine à café Henry Blanc. Pour arriver à ce résultat, il a fallu choisir un café en grain Noailles particulier, paramétrer la finesse du moulin à café ainsi que le tassement du café moulu. Afin d’obtenir un café profond surmonté d’une mousse onctueuse, il faut préchauffer la tasse à la buse vapeur. Ainsi l’ « or » de Noailles s’écoule tel un lingot dans la tasse chaude, la mousse prend toute son onctuosité et les arôme se libèrent enfin à l’air libre. La couleur chamois du jet, le glouglou du flot de café, le crépitement de la mousse et les senteurs libérées, c’est l’instant qui fait votre histoire avec Noailles.

Noailles Torréfaction depuis 1927 - d'un bec roucoule l'or de Noailles